FFF
Friday, October 22, 2004
 
La police a identifié le premier islamiste français mort à Faludja
Note de French Freedom Fighters: depuis un an et demi, les services de renseignement français travaillent sur la "filière irakienne".Des jeunes musulmans français sont partis combattre ou suivre un entraînement au Djihad (guerre sainte) en Irak. Sans doute quelques dizaines. Cela rappele la "filière afghane" qui vit un certain nombre de français musulmans partir s'entraîner dans les camps d'Al Qaida en Afghanistan. Ce que redoutent le plus les services de renseignement, c'est que certains de ces djihadistes reviennent en Europe après leur entraînement au terrorisme en Irak, afin de perpètrer des attentats sur le sol européen.

Après des mois d'incertitude, les policiers ont maintenant la preuve que de jeunes islamistes quittent bien la France pour combattre en Irak. Et l'un d'entre eux y a trouvé la mort.
Membre d'un groupe extrémiste implanté en région parisienne, son parcours dévoile les itinéraires tortueux menant des banlieues françaises au bourbier irakien..
Tout commence en juillet dernier, quand les services de renseignements apprennent la mort d'un ressortissant français d'origine tunisienne dans la ville de Faludja, à 50 km à l'ouest de Bagdad (Le Figaro du 31 juillet 2004). Installé au coeur du «triangle sunnite», bastion des forces antiaméricaines, l'homme a été mortellement blessé dans un bombardement le 17 juillet..
Occupés à vérifier l'identité exacte de l'intéressé, les services de renseignements indiquent à l'époque qu'il s'agit très probablement d'un militant islamiste venu participer au djihad aux côtés de ses «frères» arabes. Un soupçon que l'enquête a permis de confirmer au-delà des espérances..
Lire la suite

Comments: Post a Comment

<< Home

Powered by Blogger