FFF
Friday, April 29, 2005
 
Affaire Nouari Khiari: les islamistes disent avoir voulu construire des drones
Des islamistes présumés disent avoir voulu construire des drones
PARIS, 29 avr 2005 (AFP) © 2005 AFP

Des islamistes présumés, récemment mis en examen dans une enquête parisienne sur le financement du terrorisme islamiste, ont expliqué à des policiers avoir voulu construire des drones (avions sans pilote), a indiqué vendredi une source judiciaire.

"Les magistrats vont s'attacher à vérifier la crédibilité de ces affirmations", a-t-on précisé de même source.

Trois dirigeants de sociétés informatiques ont été mis en examen et écroués dans le cadre d'une enquête judiciaire instruite par le juge financier Philippe Courroye et le juge antiterroriste Jean-Louis Bruguière.

L'un des trois hommes, Nouari Khiari, est poursuivi pour "banqueroute par détournement d'actifs, défaut de comptabilité, abus de biens sociaux, financement du terrorisme et association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste.

Les deux autres, Zoubeir Harbaoui et Farez Messaoudi, sont soupçonnés d'"abus de biens sociaux, d'escroquerie en bande organisée et de financement du terrorisme".

Les trois hommes sont soupçonnés d'avoir monté une escroquerie au crédit-bail après avoir contracté des prêts de 3,6 millions d'euros pour l'achat de matériel informatique, comme l'indique vendredi le Figaro. Or, selon une source judiciaire, seule une petite partie de cet argent aurait apparemment servi à acquérir du matériel.

Interrogé sur la destination de l'argent manquant, Harboui et Messaoudi ont expliqué en garde à vue aux enquêteurs de la brigade criminelle avoir eu l'intention de fabriquer des drones capables d'emporter des charges explosives de 300 kg, dans le but de les vendre à des pays du Golfe.

Un projet qui peut surprendre alors qu'Israël a vendu à la France, en juin 2004, son expertise dans le domaine des drones pour près de 165 millions d'euros.
Comments: Post a Comment

<< Home

Powered by Blogger