FFF
Tuesday, June 21, 2005
 
Terrorisme: Filières irakiennes: perquisition chez un commerçant de Limoges
LIMOGES, 21 juin 2005 (AFP) © 2005 AFP
Des policiers de la Direction de la surveillance du territoire (DST) ont perquisitionné mardi la boutique d'un commerçant de Limoges, dans le cadre de l'enquête sur les "filières irakiennes", a-t-on appris de sources concordantes.

La boutique, qui est spécialisée dans l'installation de fenêtres, est gérée par un jeune artisan et son frère, selon le Populaire du Centre qui révèle l'affaire dans son édition de mercredi.

Joint par le journal, le commerçant a indiqué "ne pas avoir été entendu par les policiers, et n'être personnellement en aucune façon mêlé à l'affaire". Il a par ailleurs refusé de donner les raisons de la perquisition.

Par ailleurs, un jeune homme menotté, revêtu d'une djellaba, accompagnait les policiers lors de la perquisition, selon les témoignages recueillis sur place. Les policiers sont repartis avec le contenu d'un gros carton récupéré dans la boutique.

La DST agissait à la demande du juge antiterroriste Jean-Louis Bruguière, dans le cadre d'une enquête sur le départ de volontaires français en Irak, selon le parquet antiterroriste de Paris.

Le parquet s'est cependant refusé à indiquer le nombre de personnes interpellées à Limoges et si des cibles similaires ont été visées au même moment dans d'autres villes de France.

Les "filières irakiennes" étaient apparues en janvier, avec l'arrestation d'un groupe de onze personnes, la plupart originaires du 19ème arrondissement de Paris. Trois d'entre elles avaient été écrouées après avoir été mises en examen pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste".
Comments: Post a Comment

<< Home

Powered by Blogger