FFF
Saturday, May 28, 2005
 
L'ex-légionnaire Akihiko Saito assassiné par les islamistes en Irak


Le ministère japonais des Affaires étrangères a identifié samedi le cadavre présenté sur un site internet par les islamistes d'Ansar al Sounna comme étant celui de l'otage Akihiko Saito.
Dans un communiqué, l'Armée d'Ansar al Sounna a affirmé avoir tué Saito par balles et elle a joint à sa déclaration des images qui montrent le corps d'un homme couché sur le dos, le visage couvert de sang.
"Voilà ton châtiment, infidèle", crie un homme qui n'apparaît pas sur les images, alors qu'une salve de coups de feu est tirée.

Akihiko Saito, a servi la Légion étrangère durant 21 ans, de juin 1983 à décembre 2004, et a quitté ses rangs volontairement avec le grade d'adjudant, selon le ministère de la Défense français.
Il a servi avec honneur et fidèlité pendant 21 ans, il a quitté la Légion au début de cette année de façon volontaire, avec un certificat de bonne conduite pour la qualité de ses services.
Une partie de sa famille a choisi de résider dans le sud de la France, dans la région de Marseille.
Selon la Dicod (service d'information du ministère), M. Saito a servi "dans plusieurs régiments de la Légion, tant en métropole qu'outremer". Son parcours l'a amené à tenir "diverses fonctions d'encadrement", notamment au 2è REP (régiment étranger de parachutistes) où il a commencé sa carrière et est devenu sous-officier en 1987.Akihiko Saito a également servi au 3è REI (régiment étranger d'infanterie) en Guyane, au 6è Régiment étranger de Génie, ainsi qu'au 4è RE (régiment d'instruction de la Légion). "Très bien noté de ses supérieurs, il a terminé sa carrière au 1er RE à un poste de sous-officier administratif", a souligné la Dicod, précisant que la Légion "l'a vu partir avec regret".
Thursday, May 26, 2005
 
Alerte sur les nouvelles filières islamistes: Les chefs de police de 32 pays réunis à Paris
TERRORISME Les chefs de police de 32 pays réunis à Paris
Alerte sur les nouvelles filières islamistes

Jean-Marc Leclerc
Le Figaro[25 mai 2005]

«Le terrorisme islamiste, c'est la menace majeure pour au moins les vingt ans qui viennent.» Cette mise en garde de Philippe Massoni, secrétaire général du Conseil de sécurité intérieure (CSI) et conseiller du président de la République, a donné le ton de la 22e conférence de l'Association internationale des chefs de police (IACP) qui s'est clôturée hier à Paris. Devant 162 patrons de la sécurité, du renseignement et de la police judiciaire des 32 pays participants, le commissaire Christophe Chaboud, nouveau chef de l'Unité de coordination et de lutte antiterroriste (Uclat) au ministère de l'Intérieur, a évoqué les «sombres perspectives» du conflit irakien, notamment pour la France. «Comme avec la Tchétchénie et l'Afghanistan, nous allons retrouver des vétérans de ces combats» qui, partis d'Europe, «reviendront poursuivre le djihad là d'où ils viennent», prédit cet expert de la DST qui parlait sans notes.

Selon lui, les réseaux seraient en pleine mutation. «Avant, les recrues partaient sur les théâtres d'opération et étaient tuées rapidement, explique-t-il. Aujourd'hui, des combattants plus aguerris s'extraient provisoirement du conflit pour leur donner une formation, sommaire certes, mais suffisante, pour que ces jeunes aient une chance de s'en tirer et de revenir en Europe pour y enrôler à leur tour de nouveaux djihadistes.»

Hier, en marge de cette manifestation, Pierre de Bousquet, le directeur de la DST, affirmait dans Le Monde : «Les périls ne se succèdent pas, ils s'additionnent.» Il confiait aussi : «Dans le XIXe arrondissement de Paris, nous avons observé des jeunes très résolus à partir en Irak pour s'y battre.» Et le commissaire Chaboud de conclure : «Face à ces nouvelles menaces, la coopération policière doit se développer dans une véritable communauté d'arme.»
 
France: un islamiste tchétchène arrêté, il est lié au meurtre de Theo Van Gogh
Meurtre de Theo van Gogh: un suspect tchétchène arrêté en France

AP | 26.05.05 | 15:10


AMSTERDAM (AP) -- Un Tchétchène de 25 ans a été interpellé en France dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat en novembre à Amsterdam du réalisateur néerlandais Theo van Gogh, a annoncé jeudi le parquet d'Amsterdam.
Le suspect, désigné sous le nom de «Bislan I.», à Tours la semaine dernière, a précisé le porte-parole de l'accusation Rob Meulenbroek. Ses empreintes auraient été trouvée sur un message qu'un autre suspect, Mohammed Bouyeri, un Néerlandais de 27 ans qui attend d'être jugé pour le meurtre de Van Gogh, avait écrit à ses parents pour annoncer son suicide. Bislan I. sera extradé vers les Pays-Bas dans les prochaines semaines, selon M. Meulenbroek.
Mohammed Bouyeri a été arrêté dans une fusillade avec la police quelques minutes après la mort le 1er novembre de Theo van Gogh, tué par balle et poignardé dans la rue. Le réalisateur critiquait le traitement des femmes dans certains foyers musulmans. Son meurtrier a laissé une note de menaces d'attaques au nom de l'islam radical. L'assassinat a déclenché des représailles contre des mosquées du pays. Lors des audiences préliminaires, Mohammed Bouyeri a seulement déclaré «vouloir être tenu pour responsable de ses actions».
Le parquet soupçonne qu'il a reçu un soutien logistique mais le jeune homme reste le seul inculpé.
Par ailleurs, M. Meulenbroek a ajouté que Bislan I. était considéré comme un membre d'un réseau terroriste islamique appelé le réseau Hofstad par les enquêteurs, dont 12 autres membres présumés ont été appréhendés dans le mois suivant la mort de Van Gogh. Leur procès a lieu à Rotterdam. Leurs avocats plaident l'innocence.
D'après les services secrets néerlandais, plusieurs des 12 suspects de Rotterdam ont reçu des armes et une formation d'artificier en Tchétchénie. AP
_______________________________________________________________

France: un Russe lié à l'assassin présumé de Theo Van Gogh arrêté
PARIS - Un Russe soupçonné d'être lié à l'assassin présumé du cinéaste néerlandais Theo Van Gogh a été arrêté près de Tours par la police française. police. Le réalisateur avait été poignardé le 2 novembre 2004 aux Pays-Bas.

L'homme, âgé de 25 ans, a été écroué dans l'attente d'un transfèrement vers les Pays-Bas. Les empreintes de cet homme considéré comme proche des islamistes tchétchènes avaient été découvertes sur le testament de Mohamed Bouyeri, l'assassin présumé du cinéaste hollandais.

Des policiers antiterroristes l'ont repéré dans la région de Tours et l'ont arrêté le 18 mai avec l'aide de la police judiciaire. Les Pays-Bas avaient communiqué à la France des éléments d'enquête sur le suspect, à l'encontre duquel ils avaient délivré un mandat d'arrêt européen.

Selon les résultats provisoires de l'enquête néerlandaise sur le meurtre de Theo Van Gogh, un petit-neveu du peintre Vincent Van Gogh, l'assassin présumé a frappé au nom de l'Islam radical. Le procès de Mohammed Bouyeri doit débuter le 11 juillet à Amsterdam.

(ats / 26 mai 2005 13:48)
Wednesday, May 25, 2005
 
Apartheid islamique en Allemagne: Un hôpital d'Hanovre met en place une équipe soignante exclusivement musulmane
En Allemagne, sous l'impulsion des islamistes, voici la charia à l'hôpital pour la première fois en Europe…
Un hôpital d'Hanovre met en place une équipe soignante exclusivement musulmane pour ses patients musulmans
Lien en français

In an unprecedented step in the European country, a German hospital has set up a special ward for its Muslim patients to be treated by an all-Muslim medical team.
Lien en anglais

Powered by Blogger